Menu
Des produits au goût exceptionnel & respectueux de la Terre !

Lamproie à la Bordelaise

La lamproie à la bordelaise cuisinée par la maison Garde est un mets d'exception ! De texture très délicate, son goût unique d'une grande finesse évoque plus une viande à vrai dire qu'un poisson. La sauce au vin (un Graves !) est à tomber, les poireaux absolument délicieux !
Bordeaux (Aquitaine)
Coq d'Or
A température ambiante avant ouverture
Plus d'informations
Lamproie 42%, poireaux, vin rouge, oignons, amidon, jambon de Bayonne, échalotes, sucre, sel, poivre, épices.
Accompagnez la lamproie à la bordelaise de riz ou de pommes vapeur. Selon votre goût, vous pouvez également la déguster avec des croûtons préalablement aillés.
Ouvrez la boîte et laissez la reposer pendant environ une demi-heure puis versez délicatement le contenu dans une casserole (de préférence en inox). Réchauffez à feu doux et à découvert pendant une vingtaine de minutes afin de réduire un peu la sauce.
La boîte de 400 g fera deux assiettes en entrée, une belle assiette en plat. La boîte de 800 g fera quatre assiettes en entrée, deux belles assiettes en plat.

La lamproie à la bordelaise de la maison Garde est élaborée avec de la lamproie pêchée courant mars, au moment où elle est à parfaite maturité de croissance, garantie d'un plat gastronomique d'excellence.


Ce qu'en dit Elisabeth de Meurville du Guide des Gourmands :


"Les Bordelais gourmands connaissent bien les produits de la Maison Garde qui, depuis 1955, leur propose l'une des meilleures lamproies à la bordelaise que nous ayons jamais goûtées, la meilleure en conserve en tout cas. Et la plus belle car elle est superbement présentée avec ses morceaux de poisson fondants et fermes à la fois, ses tronçons de poireaux bien rangés et sa sauce délicieuse, goûteuse, pas trop épaisse ni trop fluide... Une pure merveille qui vaut bien un Coq d'Or. Les autres délices de cette petite maison reprise récemment par l'ami Pierre Jolibert(rencontré voici longtemps dans le monde du porc gascon) sont les excellents cèpes à la bordelaise uniquement les têtes (ou pieds et têtes), les escargots, eux aussi à la bordelaise et, dernier-né de la gamme, un petit pâté de porc noir de Bigorre, le Tchanqué. A goûter sans tarder ! Le meilleur du Bordelais... pour le plaisir."


A propos de la lamproie :


La lamproie est un vertébré marin dont la morphologie rappelle l'anguille. Espèce anadrome, elle remonte la rivière qui l'a vue naître pour se reproduire de janvier à avril. Mets de luxe, elle est un peu la madeleine de Proust des bordelais !


Mais avant d’acquérir ce statut enviable dans une région où la table est encombrée de mets tous plus délicieux les uns que les autres, elle était appréciée et recherchée dans toute l’Europe. En effet, les rois et les seigneurs s’en régalaient, ainsi que la bourgeoisie et le clergé. La lamproie était rare et chère et la déguster revêtait un caractère de fête pour tous les gourmets. Elle connaîtra son véritable âge d’or au XVIIème siècle. Les plus grands cuisiniers l’accommodent et la servent alors dans toutes les cours d’Europe.


Les Anglais nourrissent pour elle une tendresse particulière. En 1135, Henri Ier, Roi d’Angleterre, meurt d’une indigestion de lamproies sans laisser de descendance ! A cette faveur, le royaume d’Angleterre change de branche familiale et revient aux Plantagenêts. Depuis, à la date anniversaire de la mort d'Henri Ier, de la lamproie est servie au souverain régnant grâce à cette indigestion... De l'humour anglais certainement !!


La lamproie à la bordelaise se prête admirablement à la conserve. Beaucoup la préfèrent même à une lamproie fraîchement cuisinée. Ainsi conservée, elle se bonifie même avec les années.


Découvrir nos autres spécialités cuisinées.


Découvrir le travail de Pierre et Robert Jolibert.

Notre newsletter