Association des producteurs de lentilles blondes et pois blonds du pays de Saint-Flour

Association des producteurs de lentilles blondes et pois blonds du pays de Saint-Flour
La planèze de Saint-Flour est un plateau basaltique de 800 à 1 200 m d’altitude, encadré par deux barrières montagneuses à l’Est et à l’Ouest. Le climat estival y est très particulier : insolation importante, faibles précipitations et vents desséchants en période de maturation confèrent aux grains ses caractéristiques si particulières.

L'histoire d'une renaissance...


Les parties basses de la planèze de Saint-Flour étaient autrefois consacrées à des cultures de céréales et de légumineuses destinées à l’alimentation humaine (pois, lentilles).

Des témoignages écrits de 1784-85 font déjà mention de la production de lentilles autour de Saint-Flour. Au début du XXe siècle, 1 500 hectares environ sont cultivés, produisant 1 200 tonnes. La lentille est alors consommée localement, mais également vendue et même exportée. L'apogée de la production est atteinte en 1948 avec 2 000 hectares. Mais au début des années 60, la production de lentilles blondes est délaissée au profit de l’élevage laitier et des cultures fourragères. La culture de la lentille blonde finit par disparaître totalement. Il faudra attendre 1997 pour que se dessine une action de relance de la production autour d’un petit groupe de producteurs.

Les variétés d’autrefois sont retrouvées par des scientifiques, expérimentées par des paysans et dégustées par des chefs renommés. Les lentilles de Saint-Flour sont encore vivantes dans la mémoire des anciens, aussi trouvent-elles facilement un marché local. Les producteurs sont principalement des éleveurs laitiers déçus de cette production en crise, pour qui la lentille représente une occasion de diversification, une source de revenu complémentaire et un motif de fierté.

La Sentinelle


L’Association des producteurs de lentilles blondes et poids blonds du pays de Saint-Flour présidée par Serge Ramadier, lui-même producteur (photo ci-dessus) est responsable du développement de la production de lentilles blondes.

Elle conseille les producteurs : 35 producteurs cultivent 65 hectares en 2010, ce qui représente moins de 2 hectares par producteur. Elle contrôle la qualité, fixe le prix de vente, assure la vente en gros.

La haute qualité du produit final repose sur le choix des parcelles cultivées (les anciens ont encore cette connaissance), la bonne préparation du sol (les parcelles sont cultivées par tiers en alternance avec de l'herbe et des céréales), le mûrissement et le séchage naturel en plein champ, la précision de la récolte et enfin un triage parfait.

Aucun produit chimique, pesticide ou fongicide n'est utilisé pour la production de la lentille blonde de Saint-Flour.

La lentille blonde reçoit un très bon accueil dans sa région d’origine. La politique de l’association, soutenue par Slow Food, consiste à élargir progressivement le marché sans perdre la maîtrise de la commercialisation, ni renoncer à son haut niveau de qualité. C’est là l’objectif de la Sentinelle.
2 article(s)
2 article(s)